Skip to main content
{{Cart.NumberOfCartItems}} 0

2020, l'année de tous les superlatifs...

samedi 8 août 2020

Actualités du magasin

Chez les pros, on aura tout connu, une saison sportive complétement tuée dans l’œuf, les teams sont restées dans le bus, un peu comme à Knysna, mais puissance 2000%. Heureusement pas pour les mêmes raisons. Les organisateurs se sont même amusés à organiser des courses virtuelles. L’occasion parfaite pour Greg Van Avermaet pour performer de la meilleure des manières sur la course ultime qu’il coche tous les ans sur sa winning wish list… Au moins s’il ne la gagne jamais en réelle, il pourra toujours dire qu’il a gagné la seule édition du « ronde van vlandereen » sur Home trainer.

2020, l’année de tous les superlatifs.

Salut les ptits cyclos. Comme vous l’avez surement constaté, cette année 2020 n’est pas tout à fait comme les autres et à bien des égards. Je ne referais pas le chapitre sanitaire, bien que cela soit tentant s’il s’agissait de donner son avis, mais dans le fond… qui en a quelque chose à faire de mon avis hein ? Et vue que c’est un sujet assez « teutchi », on va éviter de dire des choses qui pourraient être mal interprétées mais aussi avoir la petite réplique à la Omar et Fred du SAV des émissions en tête du type « tu vas avoir des problèmes toi » …

Pourtant elle n’avait pas trop mal commencé cette année… ouai nan, c’est le bordel depuis le début en fait…

Cela a commencé par une météo pourrie, pluie, vent, pluie, vent et encore de la pluie et encore du vent… Des conditions vraiment à ch*** pour sortir le vélo.

Chez les pros, on aura tout connu, une saison sportive complétement tuée dans l’œuf, les teams sont restées dans le bus, un peu comme à Knysna, mais puissance 2000%. Heureusement pas pour les mêmes raisons. Les organisateurs se sont même amusés à organiser des courses virtuelles. L’occasion parfaite pour Greg Van Avermaet pour performer de la meilleure des manières sur la course ultime qu’il coche tous les ans sur sa winning wish list… Au moins s’il ne la gagne jamais en réelle, il pourra toujours dire qu’il a gagné la seule édition du « ronde van vlandereen » sur Home trainer.

Remarquez, être le vainqueur de la plus grande course organisée sur Home trainer pendant que tout le monde en faisait à la maison, c’est la grande classe quand même…

Durant le confinement, sur le plan business, c’est la morne plaine… ce n’est pas Waterloo, mais Victor Hugo aurait certainement eu l’occasion d’écrire de nouvelles proses mémorables à ces sujets.

Tout le monde est confiné en France, alors qu’à quelques kilomètres, chez nos amis belges, tout le monde roule, les commerces du cycle sont ouverts et ils sont déjà en train d’exploser des records de ventes. Pire, ils arrivent même à saturation lorsque les magasins de vélos font corde sèche en se retrouvant en rupture de stock avec 3 mois d’avance et sans gammes de vélo à remplacer… La poisse. La croissance était trop belle… et PaaaAm, l’arrêt brutal…

C’est là que le déconfinement sonne en France, les commerces réouvrent petit à petit et là, la folie qui a atteint la Belgique, atteint la France de plein fouet. La folie du vélo. Youhou, truc de dingue, la queue dans tous les magasins, les commandes fusent dans tous les sens.

Heureusement chez Giant Valenciennes, on a senti le coup et on s’est même permis de faire les « fangios » sur les commandes. Presque 150 vélos commandés. Truc de fou. C’est ce que j’appelle avoir « les c****** » d’investir et « y croire dur comme fer » ...

C’est à peu prés à ce moment là que cela à commencer à se corser sévère. Les délais habituels du jour au lendemain passent de 2 à 3 jours à 2 à 3 semaines, voir même 1 mois. Les vélos deviennent les petits trésors à saisir. La ruée vers le 2 roues.

En plus de cette frénésie dingue sur les vélos neufs, l’Etat a eu l’excellente idée de lancer la première étape d’un « plan vélo » d’envergure. Inciter les bipèdes à réparer leurs vieux biclous qui trainent dans le fin fond de la cave. On ressort les antiquités. La première phase est lancée.

Ayé, le moment est venu de « remettre le facteur sur le vélo », de « remettre l’église au milieu du village »… le vélo va enfin pouvoir reprendre sa place sur la place publique, du moins plutôt, enfin la prendre tout court.

Dans l’histoire moderne, en effet, le vélo n’a jamais eu la place qu’il méritait réellement. Toujours boudé, toujours remplacé par la voiture et les transports en commun notamment. Dommage comme destiné alors que dans les pays plus au nord, il était mis là-haut tout là-haut dans les esprits de toutes et tous en ville comme à la campagne.

Osons espérer dire… « mais c’est fini s’temps là… ».

En tout cas, le premier plan de l’état est de permettre à toutes et tous qui ont un vélo en pas trop bon état, de le remettre d’aplomb et d’aller rouler sérieusement pour aller en ville, au travail et faire de la place sur les routes et dans les transports en commun. En gros, désengorger les émulsions de CO2 des gaz d’échappement. Une solution écolo ? Potentiellement une parmi tant d’autre. Nous verrons, comme dit l’autre.

Néanmoins, il y a une véritable volonté d’avancer dans un process de réduire les véhicules à énergie fossile au profit de l’Energie corporelle. En gros remplaçons les moteurs à pétroles contre des moteurs à consommation calorifique. Bonne nouvelle pour la planète et pour votre santé.

Pour résumé :

FOLIE DU VELO NEUF + FOLIE DES REPARATIONS DES VIEUX VELOS = TRAVAIL TITANESQUE

Et pour nous c’est TANT MIEUX. On est bien évidemment ravi de sortir notre épingle du jeu post confinement. Nous avons de la chance et on doit bien évidemment vous remercier, parce que sans vous il n’y aurait pas eu cet élan.

Nous sommes en plein été 2020, le tour de France n’a pas encore pointé le bout de son nez, et on espère vraiment qu’il le fera sans encombre et sans personnes surtout qui empêchera son bon déroulement. Cette fête du vélo est tant attendu par tous mais aussi par nous, pour que l’on puisse aussi avoir notre fête sportive annuelle. Si tout va bien, on pourra même avoir un festival de courses mythiques les unes après les autres à la rentrée des classes… Les grandes classiques, le tour, le giro… rhoooo le bonheur télévisuel. On a tous hâte d’y être.

Pour ce qui est des vélos, nous en auront aussi pour cette période ou vous êtes tous « chaud patate », plein de bonne volonté à aller braver la route après que Tibopino ne lève les bras sur les champs Elysées, allé on y croit…

Ce qu’il y a de positif dans tous cela, c’est que nous serons aptes à répondre à vos besoins et à vos envies de vélos en tout genre.

La collection 2021, pointe le bout de son nez. Déjà avec l’arrivé du nouveau TCR advanced et son nouveau cadre, mais aussi avec l’arrivé anticipé des modèles de la collection tout entière ou presque, avec un peu d’avance.

Bien évidemment, la patience restera de mise, puisque l’ensemble des vélos arriveront tardivement (courant novembre probablement), mais en quantité, voyons le verre à moitié plein. 😊

Partager